Voir&Agir

L'association

Le cinéma documentaire est une fenêtre ouverte sur le monde. Il est un instrument indispensable pour appréhender le réel, trop souvent réduit à sa représentation médiatique ou à une forme journalistique.

Pourtant, le cinéma documentaire peine à atteindre le public.

C’est pour faciliter la rencontre entre un film et son public que VOIR&AGIR a choisi de se constituer en réseau alternatif de diffusion, avec :

UNE SÉLECTION DE FILMS DOCUMENTAIRES
ET DES RENDEZ-VOUS RÉGULIERS

Rendez-vous

Pas d'évènements prévus pour les jours à venir.

Les films

  • LOBBYING : au-delà de l’enveloppe

    Pourquoi tant de bruit soudain dans le monde feutré de la corruption ? Pourquoi media et politiques enflent-ils chaque jour la masse d’articles, de reportages ou de déclarations concernant les “affaires” ? La “publicité” faite au phénomène atteint des proportions inégalées à ce jour. Rarement pourtant les media se posent la question du “pourquoi on en parle”. Et lorsqu’ils (...) Voir les détails
    ?
  • 300 JOURS DE COLÈRE

    2001-2002 : durant 9 mois, les 123 ouvriers de l'usine de filature Mossley près de Lille luttent pour l’obtention d’un plan social digne de ce nom. Seule arme des salariés : un trésor de guerre de 700 tonnes de fils qu'ils menacent de détruire à la moindre alerte... Une plongée dans le monde ouvrier et ses techniques de lutte doublée d’une enquête sur une affaire de (...) Voir les détails
    ?
  • UNEF ET LES FRONDES ÉTUDIANTES (L’)

    Ils sont descendus les premiers dans la rue contre l’Occupant Nazi. Ils se sont opposés à la guerre d’Algérie. Ils ont battu le pavé pour mille et une justes causes. « Ils », ce sont les étudiants... 100 000 en 1945. 2 millions et demi aujourd’hui. Au cœur de la contestation, l’UNEF, le syndicat centenaire, divisé en 1971 et qui parle à nouveau d’une seule voix depuis 2001. (...) Voir les détails
    ?
DVD disponibles à l’achat
pour deux types de public et d’usage :

Soit pour un usage strictement privé
dans le cadre restreint du "cercle de famille"

Soit pour une "diffusion publique"
réservée aux associations et institutions.

L’association VOIR&AGIR encourage la pratique citoyenne des projections- débats, mais elle appelle également au respect des auteurs-réalisateurs et producteurs indépendants de documentaires sans lesquels il n’y aurait pas de pluralité d’expression. FERMER